Forge et
Coutellerie
par Gérard HEUTTE Accueil
Index A..Z
Plan
A propos...
Contact
Liens
Bibliographie
Manifestations
Réalisations
Débutants
Pratique
Métallurgie
Atelier
Coutellerie
Forge
A vendre



Fabrication d'un bidule à pliant
Les mécanismes de couteaux pliants (même simples comme les Piémontais) ne sont pas toujours facile à visualiser et encore moins à concevoir. Voici un petit gadget bien utile. Il permet de dessiner la lame et le manche d'un couteau pliant et de faire pivoter la lame sur un axe afin de bien visualiser les positions fermée et ouverte. Réalisation
Tout d'abord, voilà à quoi ressemble cet engin :
Ce gadget est constitué des éléments suivants :
- Une planchette de contre-plaqué d'environ 300x120.
- Une feuille avec des repères. C'est facile à faire avec n'importe quel logiciel de dessin un peu évolué. On peut aussi utiliser du bristol quadrillé, une règle, un compas et un feutre fin.
- Un axe de rotation. Ici, j'ai pris un clou de diamètre 5. C'est le diamètre des vis à relier que j'utilise le plus souvent comme axe pour mes pliants.
- Du film adhésif transparent.

Ensuite, muni de tout ces éléments :
- Coller la feuille avec les repères sur le contre-plaqué.
- Poser par dessus le film adhésif transparent qui joue le rôle de protection.
- Couper l'excédent de film sur le pourtour de la planchette.
- Percer le centre des repères au diamètre choisi pour l'axe.
- Coller l'axe pour qu'il dépasse de quelques millimètres.
Et c'est fini !
Ci-contre, la partie centrale avec les repères concentriques et l'axe.

Il faut de plus des accessoires indispensables :
- Des morceaux de film transparent rigide d'environ 150x50 et percés d'un trou du diamètre choisi pour l'axe. Ce genre de film sert habituellement à protéger les documents reliés.
- Un feutre indélébile (du genre de ceux pour les CDs). Pour les rectifications, utiliser un coton-tige imbibé d'alcool.

Pour percer facilement ces films, j'en empile beaucoup entre deux planchettes. Je serre le sandwich avec deux serre-joints. Puis, je perce la pile complète avec une perceuse à colonne : Facile, propre et net...
Utilisation
Quand je fabrique un pliant, je commence toujours par forger la lame. Ayant l'habitude des Piémontais, je perce directement le trou d'axe (vers le bas 40 ou 45 % de la hauteur totale de la lame). Je finis complètement la lame (trempe, revenu, polissage) avant d'attaquer le design du manche...

1 - Report du profil de lame sur un transparent. C'est un peu galère si on fait un Piémontais avec une palette "à plat". Mais avec l'habitude, on s'en sort ! Je place tout à gauche un petit repère pour conserver la position de la lame en position ouverte. Sur la photo, la partie noircie correspond au profil de la palette.

2 - Je prolonge le profil du ricasso sur le transparent réservé au manche. Ces deux lignes me servent de guide pour le design du manche et pour prévoir une largeur correcte pour l'intercalaire.

3 - Je place la lame en position fermée et je place un nouveau repère.

4 - Je trace la partie inférieure de l'intercalaire qui correspond au profil du tranchant de la lame. Voir ci-contre le résultat.

5 - Je finis les contours du manche. Il faut veiller à la largeur de l'intercalaire, qui doit être suffisante pour assurer la solidité du manche.

6 - J'ai directement des gabarits pour l'intercalaire et les deux plaquettes.


Voilà ce que donne l'ensemble en position ouverte :

Et en position fermée.

Pour les débutants
Avec l'expérience, on finit par savoir où placer le pivot du pliant, en fonction du mécanisme utilisé. On peut ainsi commencer à utiliser ce gadget avec une lame complètement finie.
Dans le cas contraire, où il faut tâtonner un peu, voilà une façon de faire :
- Tracer le profil de la lame.
- Dans la zone approximative du pivot, découper au cutter une zone assez large (genre 15x15). C'est la zone de placement de l'axe.
- Coller avec de l'adhésif transparent la forme de la lame sur une bande vierge.
On peut ainsi "déplacer" le trou d'axe par rapport la lame grâce à l'adhésif en repositionnant le profil de la lame par rapport au trou.
Une fois la position de l'axe déterminée, percer la lame et la finir totalement (traitements thermiques, émouture, polissage).