Forge et
Coutellerie
par Gérard HEUTTE Accueil
Index A..Z
Plan
A propos...
Contact
Liens
Bibliographie
Manifestations
Réalisations
Débutants
Pratique
Métallurgie
Atelier
Coutellerie
Forge



Construction d'une forge en "U"
Cet article présente la réalisation d’une forge artisanale. Sa forme en U la rend très pratique pour la forge des lames. Les matériaux sont majoritairement de récupération, à part un peu de ciment réfractaire... L’objectif est de réaliser une construction efficace, portable et d’un coût abordable.
Le corps est constitué d'une partie de bombonne d'air comprimé de camion. On peut en récupérer gratuitement dans les poubelles des garages pour poids lourds !
La tuyère est un simple tube percé et placé au fond.
L'intérieur du foyer est fait de ciment réfractaire.
Principes
Les deux croquis ci-dessous montrent les éléments de base pour cette réalisation.

A gauche, une vue de dessus. A remarquer :
> Le dessus de la tuyère est percé de trous de 8 ou 10, pour diffuser l'air au fond du foyer.
> La tuyère dépasse un peu à l'avant de la forge. On y placera un bouchon amovible, ce qui permet le nettoyage périodique.
> La tuyère dépasse à l'arrière de la forge (10cm). On y connectera le tuyau en provenance de la soufflerie. La circulation de l'air évite un échauffement excessif.
> La tuyère est soudée directement sur le fond de la bombonne.

A droite une coupe montrant :
> La diffusion de l'air au fond du foyer.
> L'agencement tuyère / ciment réfractaire. Ce dernier recouvre partiellement la tuyère mais laisse les orifices de sortie d'air apparents.


Les dimensions approximatives de cette forge sont :
> Diamètre de la bombonne 250mm
> Longueur totale 480mm
> Longueur utile du foyer 370mm
> Largeur du foyer 160mm
> Hauteur du foyer 170mm (du haut de la tuyère au haut de la forge)
> Hauteur des briques avant et arrières 55mm (du haut de la tuyère au haut des briques)
Les étapes de la réalisation
1 - Préparer la bombonne en coupant les deux extrémités et le dessus. Pour des questions pratiques, il faudra y souder une base pour la stabilité. Quatre carrés obstrués servent à mettre des pieds quand un support n'est pas disponible. J'ai, depuis la version initiale, percé chacun de ces carrés ainsi que les pieds pour pouvoir les rendre solidaires via un boulon.

2 - La tuyère est un tube métallique (acier de construction E24) de 40 de diamètre. Percer la tuyère d'une série de trous (diamètre 8 ou 10). Puis souder cette tuyère sur le fond de la bombonne.

3 - Ensuite, il faut mettre le ciment réfractaire. Cette opération est à faire en trois fois. Tout d'abord, le fond puis chacun des cotés en couchant la bouteille sur le flanc. L'avant et l'arrière sont "fermés" par des briques.
Sur la photo ci-contre, phase de revêtement avec le ciment réfractaire sur un des cotés. La forge est couchée sur le côté, les extrémités sont temporairement obstruées par deux briques réfractaires. Le ciment est alors coulé et taloché dans la zone ainsi délimitée...


4 - Laisser sécher quelques semaines. Pour la mise en service, faire des feux de plus en plus chauds, pour "cuire" le ciment réfractaire. La forge en fonctionnement (1) de face ci-contre (2) de profil ci-dessous. A noter, le système télescopique pour supporter la pièce en cours de chauffe.
La forge est ici posée sur un bâti de récupération.



Quelques trucs et idées
Pour dimensionner facilement la taille du foyer, le moyen le plus simple est de placer une brique ou une demi-brique à l'arrière du foyer, directement posée sur la tuyère... Ainsi, la distance entre la pièce et la tuyère sera correcte.

Un support de barre peut être réalisé grâce à deux tubes soudés le long de la bombonne. Ces deux tubes reçoivent ensuite un support coulissant, réalisé en fer à béton (plié et soudé).

Quelques améliorations sont envisageables. Tout d'abord, des poignées latérales pour faciliter le déplacement de cette forge. On peut également rajouter un capot amovible (en forme de voute) en matériau réfractaire. Ce capot facilite la montée en température de la forge.

Parmi les limitations, la principale est l'impossibilité d'utiliser du borax. En effet, celui-ci tomberait au fond de la forge et finirait par détruire la tuyère. Une arrivée d'air latérale permettrait de passer outre, mais c'est une autre histoire...